souvenir mémoire de Sainte Anne

7 février 2018

Faire de l'interruption un nouveau chemin.


Il avait beaucoup neigé les jours précédents. Le froid s'installait. Et exceptionnellement à Paris, la neige tenait. La rencontre avec Sainte-Anne aurait pu être ce jour-là, ou dans les jours précédents, passés au fond du lit. Sainte-Anne attendra encore un peu. La neige est salvatrice. Elle amortie le bruit, le silence s'impose sur la ville - on retrouvera cela deux ans plus tard avec le confinement imposé. Alors que les voitures disparaissent de la circulation, les rares humains à présents dans la ville tracent des lignes de désir. La résilience des arbres est un exemple.


Sainte-Anne attendra encore un peu, le temps de se reconstruire, de se réinventer. Sainte-Anne sera un chemin de traverse.




Anonyme, (Sans titre)

avant 1950, MAHHSA inv. 0000